site web El jadida
el jadida - mazagan - le portail eljadida.com
 

Accueil

Espace membres

Agenda des Evénements

Photos El Jadida

Plans interactifs

Annuaire d'El Jadida

Petites annonces

Annonces PRO

Associations

 

Actualité en photo

Galeries des membres

Météo El Jadida

Pharmacies de garde

Horaire des prières

Horaire des trains

Horaire des autocars CTM

Distances intervilles

Sondages

Devenir rédacteur

Ajouter votre association

Inscription a l'annuaire

Qui sommes nous

Recommandez-nous

Nous contacter

Publicité

Goodies

Mentions légales

A votre avis, quel symbole représente le mieux la ville El Jadida?

 

 

Résultats de ce sondage »

Tous les sondages »

Ajoutez votre email :


 

Actualités El Jadida // Arts et Culture

» Imprimer l'article

Ajouté le 30 Octobre 2008
Par le membre M.Amengual

 

Hassan Megri fait danser les chevaux sous sa plume de calligraphe

 

Auteur : Michel Amengual

Eljadida.com

 

 

 

(Récit d une rencontre avec l artiste, peintre et musicien)

Le spectacle venait de se terminer ; le public applaudissait a tout rompre ! Les chevaux regagnaient leurs écuries, accompagnés de leurs cavaliers : Lorenzo le Magnifique avait paradé debout sur ses montures, chevauchant les obstacles avec l élégance d un prince florentin ; de jeunes jockeys nous avaient éblouis dans une fantaisie équestre orientale absolue, où leur corps semblait suspendu a la crinière de leurs cavales…et tous les autres où l on sentait la fierté et la passion. Nous étions conquis. On entendait, au loin, quelques tirs de fantasia…El Jadida célébrait son premier Salon du Cheval….On en parle encore aujourd hui dans les familles, a l école, dans les campagnes marocaines…et le Roi Mohammed VI a demandé que cette manifestation soit pérennisée !

Jamais en effet de mémoire d hommes dans les Doukkala, on n avait accordé autant d attention a ce qui est notre plus belle conquête : avec des mots qui font rêver : le Pur Sang Arabe ou Anglais, le Barbe ! l Arabe ! l Arabe-Barbe ! l Anglo-Arabe …toutes ces races de chevaux que l homme a façonnées au cours de son histoire pour arriver a cet animal aux performances mythiques.

Hassan Mégri ne pouvait pas ne pas être la, et rajouter au cheval d autres Lettres de Noblesse… Avec sa plume de calligraphe, il l a fait danser entre des galaxies et des étoiles…Il a plié les lettres de l alphabet; et leurs volutes, égrenant des versets coraniques, donnent a l animal une légèreté indicible. Hassan m a avancé la chaise pour que je sois plus près de lui ; nous avons parlé longtemps, comme des amis retrouvés, comme si nous ne nous étions jamais quittés. Il m expliqua , avec fierté et sa passion sereine, la calligraphie, son origine, les longues traditions musulmanes où la représentation humaine n était pas possible, les différences entre la calligraphie latine ou extrême-orientale et la calligraphie persane, dont il est l un des maîtres contemporains, avec l autre Hassan, l Irakien Hassan Massoudy.

J avais vu tout a l heure, dans l arène, les chevaux et leurs cavaliers voltigeurs ; je revois les mêmes voltiges, dans les Å“uvres ciselées qu Hassan Mégri présentait a ce Salon. Sur toile mais aussi sur bois. Des chevaux qui volaient dans un firmament étoilé…. Et curieusement, une douce musique se dégageait de ces tableaux, où les arabesques ressemblaient a des cordes de harpe, de lyre ou de guitare. C est vrai qu Hassan Mégri est également musicien. C est lui l inventeur de la « world musique arabe » et me reviennent les mélodies de son dernier disque « Eddar Elbeyda », qu il interprète avec son orchestre « Hassan Megri Band » …Car les Mégri, c est toute une dynastie d artistes : poètes, peintres , chanteurs, compositeurs, père, frères, sÅ“ur… Youtube me donne la possibilité de les revoir, comme le site web.lesmegri.com…Et ces émissions de télévision où l applaudimètre aurait craqué.

El Jadida avait tenu, pour ce premier Salon du cheval, a l honorer, comme Paris l avait fait l an dernier en lui décernant la Médaille d Or de l Académie des Arts ,des Sciences et des Lettres ; comme l Unesco en le nommant membre du Conseil International de la Musique, le C.I.M, après qu il eût fondé le Comité National marocain de la Musique

Hassan Mégri bourlingue depuis longtemps au pays de l Alphabet, comme un archéologue a la recherche des trésors enfouis dans le monde mystérieux de la foi ; il a sillonné aussi l Iran, les Indes, le Népal, ces contrées qui sont également les miennes , comme dans un pèlerinage aux sources du mysticisme. A vouloir redonner a la création calligraphique un souffle nouveau, aux portes de la métaphysique et de la religion, comme s il voulait perpétuer des messages de paix pour une humanité en danger.

En nous quittant, nous nous sommes embrassés chaleureusement, d une amitié fraternelle, et j ai voulu, a ma façon, vous transmettre ces instants de pur bonheur passés ensemble.

 

 

Article lu 5018 fois

 

 

[ Revenir à la rubrique Arts et Culture ] - [ Articles archivés ]

 

Commentaires sur cet article

 

1. Hassan MEGRI (03/11/2008 . Id:7165)

cher ami Michel amengual
cet article est visiblement un coup de cœur qui me va droit au cœur. Rares sont ceux qui arrivent a insuffler un sentiment qu'on ne peut déceler a travers une plume même si celle-ci est de grande qualité. Encore une fois merci pour avoir créé un dialogue des plus fructueux avec mes fans et les passionnés de la calligraphie iconographique persane. En effet, pour ceux qui ne savent pas encore Hassan MEGRI est le créateur du mouvement musical MEGRI suivi par Mahmoud, Jalila et Younes.

 

 

Hébergeur web Cloud au maroc

 

 

Hébergement web Maroc - Portail du Maroc - Bladi.net - InfosDuMaroc - Portail Etudiants - Maroc

MRE - Office Tourisme El jadida - El Jadida Bouge - Immobilier El Jadida - Hotel Marrakech- Riad Marrakech - Voyage au maroc - Riad Marrakech

BabKhouribga - Agadir - Tourisme Maroc - Sejour Maroc - Immobilier El Jadida - Bonjour Agadir

Autres partenaires - Casablanca - El Jadida

 

Top Maroc