site web El jadida
el jadida - mazagan - le portail eljadida.com
 

Accueil

Espace membres

Agenda des Evénements

Photos El Jadida

Plans interactifs

Annuaire d'El Jadida

Petites annonces

Annonces PRO

Associations

 

Actualité en photo

Galeries des membres

Météo El Jadida

Pharmacies de garde

Horaire des prières

Horaire des trains

Horaire des autocars CTM

Distances intervilles

Sondages

Devenir rédacteur

Ajouter votre association

Inscription a l'annuaire

Qui sommes nous

Recommandez-nous

Nous contacter

Publicité

Goodies

Mentions légales

A votre avis, quel symbole représente le mieux la ville El Jadida?

 

 

Résultats de ce sondage »

Tous les sondages »

Ajoutez votre email :


 

Actualits El Jadida // Socit

» Imprimer l'article

Ajout le 14 Juillet 2008
Par le membre M.Amengual

 

JDED, vous connaissez ? Son école fêtait ses 50 ans (Récit d une journée singulière)

 

Auteur : Michel Amengual

Eljadida.com

 

 

 

La journée s annonçait chaude, ce jeudi-la. A El Jadida, un chergui soufflait déja, qui vous contraignait a chercher un abri ombragéet je me suis dit : Alors la-bas, en plein bled, qu est-ce que ce sera. ? Passé Sidi Smaïl, il fallait tourner a gauche, et emprunter un chemin vicinal qui devait me mener a Djemaâ Beni Hellal ! C est la qu il était prévu que quelqu un m attende pour me mener par un autre chemin encore plus vicinal a Jded ! Curieusement, je n avais jamais emprunté cette route-la, et je ne comprends pas pourquoi ? J ai fait pourtant toutes les routes des Doukkalaet j en connais, des circuits uniques, qui méritent d être développés ! Du plateau des Gantours aux rives du Lac de Massira, en passant par les cols de Maâchou, ou les virages d Im Fout.Des coins merveilleux, sortis des périples habituels déja surannés. Mais ce jeudi, je devais me rendre a Jded où l on m avait invité a assister a la fête d une école. Je ne connaissais ni les lieux, ni les personnes qui m avaient invité. Mais c était dans un douar perdu, c était une jeune association, c était dans une école. Trois raisons qui m ont poussé a accepter d emblée l invitation. Comme j ai été invité, sans connaître personne, a aller a Tibari, a Mogrhess, et dans d autres douars, pour de vrais moments de bonheur partagéA parler et a écouter ces paysans au regard droit, a la voix chaleureuse, a voir ces enfants toujours joyeux qui vous accompagnent « Mssieu ! Mssieu !Mssieu ! A observer le Maroc profond qui bouge !

On en oublie vite les tohu-bohus citadins, en ce début d été, et les sottes querelles inutiles de quelques-uns ! Ici, j entre de plain-pied dans l intimité des Doukkala. Sans manière . Les foyers m ouvrent leurs portes et les habitants leur cœur. Le bonheur a l état pur. On s assoit, on cause, on rit, on mange un couscous pétri a la main, une tagine de poulet dont les cuisses sont vraiment beldiou plus simplement on tartine du beurre sorti de la jatte sur du pain sorti du four, avec un verre de thé br»lant d absinthe. Alors je me suis dit, a Jded, ça va être la même chose ! Allons-y ! En plus, ils me font l honneur de m inviter !

Et donc me voila sur cette route inconnue. Les blés venaient d être coupés, on en voyait des meules près des fermes ; et partout, au loin, tout près, des troupeaux de vaches et des troupeaux de moutons glanaient les derniers chaumes, beaucoup de troupeaux ! Ici, des parcelles de courges et de pastèques, ou des champs de maïs ou de pommes de terre. Et la, de la vigne ! Ah ! Mais oui, c est ici le fief de la vigne, c est de la que partaient les tombereaux de raisins pour les caves de Boulaouane ! On y est d ailleurs pas très loin, a vol d oiseau, pas très loin aussi d Ouled frej.

Ma voiture s est glissée « dans un chemin montant, sablonneux, malaisé », (pour parler comme Jean de La Fontaine dans ses fables !). Des ornières redoutables, des haies de cactus menaçants ; il fallait de temps a autre slalomer pour éviter l enlisement !...sur des kilomètres. Mais finalement on est arrivé au douar Ouled Malek, où devait se dérouler la cérémonie. C était d ailleurs facile a trouver : Il y avait un drapeau sur une haute bâtisse, l école. Des tentes caïdales avaient été dressées, un mulet tirait un dernier tonneau d eau pour arroser la cour et éviter la poussière ; les paysans étaient déja la, depuis longtemps sans doute, accroupis a l ombre des eucalyptus, ils devisaient, racontaient sans doute leur dernière récolte, ou leurs nouveaux soucis, dans ces temps de plus en plus dur pour la campagne ! Des jeunes gens, le cou orné d un foulard orange a liseré jaune, a l allure de scout, vaquaient a des occupations bien précises : C étaient des membres de l association Ajdeco : Association Jded pour le Développement et la Coopération. Une toute nouvelle association, que le tout jeune président, Abderrazak Belhaimer, fils de ce douar, a créée pour aider son village et sa région. Abderrazak est Ingénieur d Etat en Informatique, et quand il lui reste du temps, après son travail, il le consacre a son village, car il sait qu il ne faut pas tout attendre des autres, que ce sont les populations elles-mêmes qui doivent s organiser pour mieux s aider, et il a plein de projets en tête pour rendre ces douars un peu moins isolés et leurs populations un peu plus prospères ! Bien qu ici, la prospérité, on ne sache pas trop ce que cela veut dire !

Ce jour-la, l école fêtait son cinquantenaire ! Oui, depuis 50 ans, depuis 1958, il y a une petite école dans ce petit village ! Une petite école dont quelques uns des premiers élèves sont devenus ingénieurs, professeurs, fonctionnaires, certains a la retraite, maintenantEt beaucoup d entre eux étaient venus pour se rassembler autour de cet anniversaire, se retrouverLe vieux Mohamed Fassihi, qui avait enseigné dans cette école de 1964 a 1976, était venu spécialement de Oued Zem, où il habite maintenant et ses anciens élèves comme la population du douar avaient tenu a l honorer.

Et puis, sous une tente, d un côté le Maroc d aujourd hui, avec ses paysans, ceux qui font fructifier, tant bien que mal, les terres voisines - certains n ont jamais pu fréquenter les bancs de l école - et sous une autre tente : l autre Maroc, celui de demain : Tous les élèves étaient la, garçons et filles. C était, pour eux, un jour pas comme les autres : Vous pensez, autant de monde dans leur école : les notables, quelques élus locaux autour du député Mohamed Abdellhak, des militants associatifs comme Mustapha Dalal, Said Abdelaadim, Houcien Azmi, et tant d autres, des enseignants, des journalistes mais également Mohamed Aatir, un comédien très connu, que l on entend aussi sur la radio Casa FM et qui joua ici le rôle de maître de cérémonie. Ses blagues fusaient comme des éclats et faisaient rire toute l assistance, et je riais de bon cœur et tous riaient de bon cœur.

Des discours, pas mondains, des applaudissements sincères ; les anciens montèrent a la tribune chercher les cadeaux que l association avaient prévus pour eux, -bel hommage et touchante attention ! - Puis, on rassembla les élèves les plus méritantsavec toujours le mot pour rire de Mohamed Aatir. On leur remit des récompenses. Pour ma part, j avais apporté quelques ballons - Qui sait si jamais demain un Ronaldhino (N°10) se levait des rangs de Jded ! Et des maillots, pour ceux qui n avaient pas bien travaillé a l école ! Pour les encourager a faire mieux l année prochaine. Roger Vincent, le Directeur de la Société Pizzorno, qui rend propres nos plages et nos villes, m avait chargé de leur donner des cerfs volants de toutes les couleurs. Pour un concours du plus beau lâcher de cerfs volants de la région. Mais le plus spectaculaire : ce furent quatre ordinateurs, tout complets, tout neufs, offerts a l école par l association Ajdeco. Depuis Jeudi, Jded est entré ainsi dans le monde de l informatique Qui e»t pensé cela, l année dernière ou même il y a 50 ans lorsque l école a été créée, avec une seule classe. Aujourd hui, c est une véritable pépinière de 380 élèves, de la 1ère année a la 6ème.

A mon retour a El Jadida, je suis allé me baigner au milieu des rochers, avant que le soleil ne saute sur l horizon. Et j ai revu, entre les vagues, ces sourires d enfants, ces joies de parents, le visage rieur de ce beau vieillard au turban jaune que Mohamed Aatir avait taquiné, et la volonté tenace d Abderrazak Belhaimer, d aider sa région. J entendais encore la voie sublime de cet adolescent qui, a l ouverture de la cérémonie, avait psalmodié quelques versets du coran Et j ai vite conclu que j avais vraiment de la chance d habiter le Maroc !

 

 

Article lu 5877 fois

 

 

[ Revenir la rubrique Socit ] - [ Articles archivés ]

 

Commentaires sur cet article

 

1. abdelmounaim (14/7/2008 . Id:6934)

Trs beau rcit Mr Amengual, vous tes un fin connaisseur des Doukkalas, aller la rencontre des gens est la meilleure faon pour s'intgrer .

2. JP Guilabert (14/7/2008 . Id:6938)

Bravo et merci pour ce moment de vie qui m'a transport, le temps d'une lecture, dans un lointain pass de ma jeunesse...

3. tarik boubiya (15/7/2008 . Id:6941)

mon cher MICHEL
Ton rcit est un hymne la vie, la simplicit et la modestie, que beaucoup de mes concitoyens ont perdu jamais, obnubils qu'ils sont par l'accumulation et la traitre apparence. Tous les pays du monde ont compris que "les choses les plus simples sont les choses les plus vraies" .Et allez y faire comprendre un de ces arrivistes qui s'occupent de la destine de ma ville, ce que cela peut vouloir dire. A l'heure ou l'homme cultiv et moderne investit dans le bonheur des plus dmunis et dans la rhabilitation de Mre Nature, certains demeurent aveugls par l'accumulation rapide et insense de la richesse, et sur le dos des petites gens. Messieurs les dcideurs! apprenez vivre vraiment et cessez vos magouilles qui vous mneront droit vers votre perte.
Merci Michel pour cette bouffe d'air pur que tu nous ramne de ta bienfaitrice excursion.

4. MAKSOUDI Brahim (17/7/2008 . Id:6948)

Bravo si abderrazak et flicitations aux gens du douar.
M. Dalal m'a fait part de la grande russite de cette journe qui restera grav dans les mmoires des ces jeunes dont les plus brillants et les plus sages assureraient votre association son role de raillonnement et de dveloppement de la rgion. Je remercie aussi M. AMENGUAL qui ne refuse jamais une invitation pour soutenir les associations des doukkala dans des combats aussi nobles que l'ducation et l'environnement. C'est gnial d'associer des artistes comme le bravce Med Aatir que j'admire et j'aime tant pour son art et son humanisme.

5. rachida (11/9/2008 . Id:7049)

tout prs de jded l'ecole de sid lkhadir presque elle a le meme age que d jded .pour etudier a cette endroit il vous faut beaucoup ...... ca prend plein de t'emps pour y arriver .c'est dommage je ne veux pas me rappeler de klk sevenir . nooo dont ask me

6. Abderrazak (11/9/2008 . Id:7050)

Bonjour tout le monde. Je m'adresse particulirement Rachida qui a tudi Sid Lkhadir. Au contraire, il ne faut pas oublier ses souvenirs. Je pense que le fait de les garder peut engendrer l'ide d'amliorer la situation. Pour ton information, les lves de sid lkhadir ont assist aussi la crmonie et les meilleurs d'entre eux ont t honor. Vous pouvez contacter notre association sur association.ajdeco@gmail.com.

7. rachida (12/9/2008 . Id:7051)

merci monsieur abderrazak pour le mot .mais j'espere que les gens n'ont pas mal pris mes propos au contraire je suis fire d'avoir t une lve de l'ecole de sid lkhadir .j'avoue que grace a cette ecole que j'arrive a lire et a ecrire .mais lorsque j'ai dis que je veux plus me rappeler de quelque souvenirs ...se sont pas vraiment des maaaaaaaaals souvenirs . je crois que tu connais bien l'endroit .compare une fille de 6ans ou 7ans seule" et dans des bonnes conditions avec une autre du meme age qui "pour arriver a l'ecole il lui faut marcher des kilometres ...disant que la marche est bien pour la sant mais le retour la nuit ca sera pas le bon moment pour marcher imagine toi un enfant de 6ans qui passe tout prs d'un dattier et une ombre qui apparait on ne sachant ni c'est un homme ou un animal .mais pour nous c't toujours un diaaaaable .aujourd hui je sais bien que c'tait pas des diables mais notre age l'esprit d'un enfant c'est tout a fait difrent ...bref .just pour dire que pour nous les habitants du rural il nous faut beaucoup de choses .moi je parle des annes 80.81.82... et c'est dommage que la fille de l'anne 2008 traverse le meme chemin pour apprendre l'alphabet . cette ecole demeure encore la seule ecole pour les filles de notre douar .alors ou est la politique de raprochement de ladministration du citoyens ou les programmes de developpement social ???

8. amri (25/1/2009 . Id:7378)

Avant tout je dois saluer monsieur abderrazzak qui a faprside la coperation de jded et je le souhaite de mon profond coeur qu'il soit au niveau de sa compagne natale. je me sens bien que cette cooperation sera pris en consdiration par les bienfaisants, soit rgionals ou nationals et je demande a tout de participer ce projet pour aider les gens de cette compagne qui plus loin du monde. Je salue Mr Taki dse ma part et tout cratrice de cette belle coopration

9. HAMADA (27/1/2009 . Id:7384)

Tout d'abord, je salue toutes personnes qui n'pargnent aucuns efforts pour crer et se prsenter cette coopration au monde fin d'aider les munis de cette petite rgion du monde. en prference Mr Taki Abdenbi et sa famille, Mr Abderrazzak Razzaki et Abderrahi Razzaki. Soyez sr, si vous avez support les souffrances et les talwigues que vous devriez contraindre, vos projets seraient fortement atteindre. En fin, dieu vous aide et bon courage. D'un surieux lment

10. doukkali (30/1/2009 . Id:7399)

Avant tout je dois saluer monsieur Abderrazzak qui a fondu et prsid galement la coopration de jded linstar des autres et je le souhaite de mon profond coeur qu'il soit au niveau de sa compagne native. Je me sens bien que cette coopration sera pris en considration par les bienfaisants, soit rgionaux ou nationaux et je demande a tous jdidiens ou auttres de participer ce projet pour aider les gens de cette compagne qui sont plus loin du monde. Je salue Mr Taki Abdenbi LE FKIH qui a dbut la crmonie et ses copains et tous les invits qui se sont prsents avec plaisir ce douar perdu, en prfrence M. Amengual et Mohamed Aatir. De ma part il a t demand et plus fortement lensemble des paysans de la tribu de jded d'unir contre les egoistes, dcouter ce jeune ingnieur et de suivre ses conseils et de travailler sa ct plus loin des ides vacantes et de crer des cellules qui se chargeront de hausser cette coopration et de chercher des nouvelles recettes pour lancer sa situation conomique. De cette petite geste, la tribu jded regagnera lamour des notables et plutt un coup dil de ltat. Merci jded dEl Jadida. Dun Amri proche l de jded

11. tahiri mohammed (03/5/2009 . Id:7721)

chaleureux bonjours a tous les habitants de jded en gnral, et tous les jeunes de jded en particulier. je tiens forcemment a votre main cher abderrazzak a propos de votre initiative au niveau coopratif, ainsi je vous souhaite bon succes toi et tes amis de amria rachid berrani ,khalid hakimi et maqdad laouni.Amicalement.

12. ahmed zarhloul (04/5/2009 . Id:7722)

Vous ne penser pas comment j'ai ragit en entendant cette bonne nouvelle,celle de la cration d'une association en faveur de l'cole primaire en milieu rural,ce dernier qui connat beaucoup de problmes incessibles..oui, j'tais trs content cela m'a fait retourner un peu en arrire dans les annes 89/90 ou j'ai pos mes premiers pas l'cole Jded qui tait cette poque une cole satellite de la centrale s/s BniAmer,je me souviens bien des enseignants qui taient avec moi et aussi des lves.
Je tiens saluer et remercier monsieur Abderrazzak de sa tentative de cration de lassociation Ajdeco et de son aide l'cole rural..cette cole qui ne peut surmonter ses problmes qu'avec la participation des associations et surtout les anciens lves qui n'oublient jamais leur premire cole comme monsieur Abderrazzak Belhaimer l'lve brillant ds la 3me anne primaire*franais*..je remercie aussi monsieur Michel Amengual.

13. rachida (23/9/2009 . Id:8149)

salut tout le monde ; vraiment Mr abderazzak vous avez bien fait aux joueurs de notre rgion, j'tais de passage et j'ai fais attention au tournois c'tait vraiment extraordinaire, bien organis et une nouvelle pour la rgion ;

je vous propose galement d' organiser une caravanne mdicae dont je peux fortement vous aider vu ma proffession. j'ai l'accord et le soutient de plusieurs docteurs qui m'ont propos de l'organiser. Ainsi votre coolaboration me sera utile. Si vous tes intresss veuillez me contacter pour cette caravane et pour tout vnement.

14. ABOUALI (14/1/2011 . Id:9641)

Il a t vu que la coopraton cree par les soins de Mr Abderrazzak ingnieur a embarqu sur une route peu adapt avec les villagoies de jded. qui laissent passer le barqueaux sans critique. Alors, ils sont trs fiers de cet aventure. De ma part je lance un appel tous les jdidiens de participer plus fort ce projet, et d'aider la comit charge d'administrer cette coopration. Malgr que son progrs stagne lentement. Je profite cette participation pour passer mes saluts tous les dirigeants de la coopration et plutt Mr Taki Abdenbi et son prsident Abderrazzak Razzaki.
A l'avenir, vous pourriez gagner la nostalgie des citoyens et plutt de nos enfants lorsque vous verriez votre compagne entrera au parc conomique de la nouvelle prfecture de sidi bennour.
Et je demande la comit d'diter le bilan annuel de recettes et de dpenses puis ses souhaits en avenir.
Merci vous et de vous la charmante tribu de Beni Amer que je l'aime de mon profont coeur.

15. YA HAFID (16/1/2011 . Id:9644)

Il m' a t agrable de touver ce site qui m'aide connecter les habitants de mon douar pour leur pousser participer ce projet. Ses habitants de nature fellahs ont besoin d'aide mais pour commencer et arriver nos souhaits, il faut sacrifier un peu fin d'attirer l'intention des notables et mes charitables de notre pays et plutt des pays frres. J'invite monsieur le psident faire rassembler les gens de la tribu de jded et de faire les passer ce message de mieux participer. Je sais que cette coopration a dj ralis beaucoups de choses.
Je demande dieu de vous aider fin d'atteindre le point souhait et d'enthousiasmer les enfants de ce douar.

16. Youssef de Jded (13/2/2011 . Id:9697)

je tiens remercier notre journaliste Mr Michel Amengual pour ce trs beau rcit ainsi pour sa participation la crimonie en question qui avait lieu l ecole de Jded dans laquelle j avais etudi.c est vrai que j ai eu pas de la chance d'y assister mais on dit que ctait vraiment un jour spcial pas comme les autres pour toute la population de la rgion.Sans oublier de remercier Mr abderrazak qui avait l'ide ingnieuse de penser la rgion en crant une association qui a donn et elle donne beaucoup plus que le temps passe ses fruits et j'espre du fond de mon coeur que ca va continuer dans ce sens et pourquoi pas mieux.wallaho lmowaffak(c Dieu qui aide)

 

 

Hébergeur web Cloud au maroc

 

 

Hébergement web Maroc - Portail du Maroc - Bladi.net - InfosDuMaroc - Portail Etudiants - Maroc

MRE - Office Tourisme El jadida - El Jadida Bouge - Immobilier El Jadida - Hotel Marrakech- Riad Marrakech - Voyage au maroc - Riad Marrakech

BabKhouribga - Agadir - Tourisme Maroc - Sejour Maroc - Immobilier El Jadida - Bonjour Agadir

Autres partenaires - Casablanca - El Jadida

 

Top Maroc