Villes du Maroc

Essaouira

Anciennement appelée Amogdul (la bien gardée) en Berbère, Mogdura en portugais, Mogadur en espagnol et Mogador en français, Essaouira (la bien dessinée) est une ville portuaire du Maroc sur la côte atlantique comptant environ 70 000 habitants et le chef-lieu de la province du même nom qui compte environ 500 000 habitants.

Sa médina est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.
Port situé sur la côte Atlantique, à 173 km au nord d'Agadir, à 176 km à l'ouest de Marrakech et 360 km au sud de Casablanca.

L'importance d'Essaouira n'a cessé de croître jusqu'à la première moitié du xixe siècle, et la ville connut une formidable prospérité grâce à l'importante communauté juive. On y compta jusqu'à 17 000 Juifs pour à peine 10 000 musulmans. La bourgeoisie marocaine accourait y acheter des bijoux. On l'a longtemps surnommé le port de Tombouctou, car les caravanes chargées d'or, d'épices et d'esclaves venues d'Afrique subsaharienne y étaient négociées. Le commerce y était florissant. Mais la plupart des Juifs partirent après la guerre des Six Jours. Aujourd'hui, il ne subsiste que quelques familles juives dans la ville.

Pendant des années, ce fut le seul port marocain ouvert au commerce extérieur. Le déclin commença avec le protectorat français et le développement d'autres ports (Casablanca, Tanger, Agadir). Handicapée par ses eaux peu profondes et ne pouvant pas recevoir les gros bateaux modernes, la ville connaît cependant une renaissance spectaculaire depuis une quinzaine d'années, renaissance due essentiellement au tourisme mais aussi à sa vocation culturelle.

Essaouira est aujourd'hui le chef-lieu d'une province de 500 000 habitants, pour la plupart agriculteurs. La ville est liée par une opération de coopération avec Saint-Malo, sous l'égide de l'Unesco. Elle est aussi jumelée avec La Rochelle.

Face à l'océan Atlantique parfois coléreux, la Sqala de la Kasbah est une ancienne batterie longue de 200 mètres où sont alignés des canons venus d'Espagne. C'est sur ces remparts qui abritèrent les corsaires du sultan Sidi Mohammed Ben Abdallah qu'Orson Welles tourna son film Othello.

Le tourisme est de plus en plus important à Essaouira, avec des jolis hôtels installés dans des riads marocains traditionnels dans la vieille ville. Il y a aussi des hôtels modernes le long de la plage. Essaouira est également renommée pour le windsurf et le kitesurf, grâce aux vents puissants qui soufflent presque constamment dans la baie.

Essaouira est aussi connue pour son festival gnaoua, Orson Welles y tourna son Othello (The Tragedy of Othello) : The Moor of Venice, 1952. En 2004, Ridley Scott y reconstitue la Jérusalem médiévale pour le film Kingdom of Heaven.

Ville natale de Léon Vuillemain, as de la Seconde Guerre mondiale, qui y est né le 22 mars 1915. Musée Sidi Mohamed Ben Abdallah autrefois une maison seigneuriale.

La province d’Essaouira jouit de nombreux sites balnéaires et d’immenses plages propres et dotées de tout ce dont le visiteur a besoin pour y passer d’agréables vacances : la plage d’Essaouira, la plage de Sidi Kaouki, la plage de Moulay Bouzerktoun, la plage de Bhibeh, la plage de Tafelney.