Villes du Maroc

Kénitra

Elle est connue durant le protectorat sous le nom de Port-Lyautey et située à 40 km au nord de la capitale Rabat. Elle est considérée comme la quatrième ville industrielle du pays. Là où s'étend aujourd'hui une ville moderne et importante, il n'y avait avant 1912 qu’une kasbah.

Kénitra fut créée par le Maréchal Lyautey en 1912 au bord du fleuve de Sebou en tant que fort militaire français, port et ville. La ville fut fondée sous le régime du protectorat français, établi par le traité signé à Fès le 30 mars 1912.

Capitale économique de la région du Gharb au nord-ouest du pays, Kénitra est considérée aujourd'hui comme l'une des principales villes marocaines, réputée entre autres pour son exportation des produits agricoles, elle est souvent citée comme étant la capitale agricole du Maroc.

La base militaire de Kénitra qui, jusqu'en 1963 était une base aéronavale Américaine est la 3e plus grande base militaire au Maroc.Elle est considérée comme le plus grand congloméras urbain de militaires au Maroc et est étendue sur une large surface.Elle se trouve entre la ville de Kénitra et un village côtier nommé Mehdia.

La ville de Kenitra s'est developpée d'une grande vitesse que se soit en population ou en largeur, la ville doit sa création au General Lyautey en 1912, car elle n'etair avant qu'une Kasbah, Kenitra a une situation geographique très interéssante car elle se strouve dans la riche riche sur le plan agricole la région de al Gharb "Ouest", au bord du fleuve de Oued Sebou l'une des fleuves les plus fameux du Royaume du Maroc, le traité de création de cette ville était signé en 1912 sous le régime du protectorat Français.

La ville a pris le nom de Kenitra en 1932, elle a connu la débarquement americain en 1942 lors de la seconde guerre mondiale, la ville a abrité la base navale americaine pendants plusieurs années, c'est une ville qui compte trois communes urbaines, à savoir la commune de Maamoura, la commune de Mehdia et la commune de Saknia.

C'est une ville qui offre beaucoup de possibilité d'investissement surtout dans le domaine agricole puisque c'est la capitale agricole du Maroc, ainsi que sur le plan touristique.

Kénitra possède une bonne infrastructure hôtelière. La plupart des hôtels remontent à l'époque du protectorat français. La ville n'avait pas de vocation touristique avant les années 1970. Aujourd'hui, Kénitra accueille chaque année de plus en plus de touristes, bien que ce nombre ne soit pas très important. Environ 25 000 touristes ont visité Kénitra en 2005 et les estimations de 2006 semblent légèrement meilleures.