Villes du Maroc

Ksar el-Kébir

Elle est située dans la région de Tanger-Tetouan au nord du Maroc. Elle compte 100 000 habitants, les Qasri.
Le site de Ksar El kebir. Le nom de la ville signifie en arabe grand palais ou grande forteresse. Localement, ce nom est couramment abrégé en al-Ksar ou al-Qsar.

"La grande citadelle" la plus ancienne du Maroc, une étape importante de la route des Almohades. Les textes médiévaux attribuent l’urbanisation et la fortification de Ksar el-Kébir (anciennement connue sous les noms de Ksar Ketama, Ksar Sanhaja, etc.), aux califes almohades. De tous temps, Ksar el-Kébir a accueilli érudits, mystiques, réfugiés d’Al-Andalus et de l’Algarve. Ibn Ghalib, originaire de Silves, s’y installe et y fait venir plusieurs disciples d’Ibn al-Arif, grand mystique d’Alméria. À sa mort (entre 1177 et 1183), Ibn Ghalib est déclaré Saint-Patron de la ville; Fatima al-Andalusiyya, autre mystique originaire de l’Algarve, est considérée comme la seconde sainte de Ksar el-Kébir.

El Ksar El Kebir est l'une des plus anciennes villes du Maroc, elle a des beaux sites historiques et touristiques au Maroc, les villes voisine de El Ksar El Kebir sont Larache et Tanger, la ville se situe à 129 km de Tanger et 154 km de RABAT, la capitale du Maroc !, la ville a beaucoup de monuments historiques, à savoir: le minaret de la caserne de l'armmée coloniale, cette caserne est devenue résidence officielle du maire de la ville, derrière cette résidence, se trouve la caserne des pompiers.

Autres monuments: la splendide mosquée de JAMAA L'KBIR, qui était un ancien église de l'époque rommaine, ce monument contient encore des écritures antiques et elle était rénovée par les authorités locales, on cite aussi l'église catholique de Ksar el Kébir.