Villes du Maroc

Larache

C’est une petite ville (107 371 hab.) du Maroc, de la région de Tanger-Tétouan, connue sous le nom antique de Lixus.
Larache se modernise à une allure rapide. Elle se situe au nord du Maroc à peu prés à 86 kilomètres de Tanger.

Près de Larache se situent les rovines de Lixus, port cartaginais et roman, sur l'autre rivage du fleuve Loukkos. Dans le bas Moyen-Age, Larache fut fondée à la suite de la conquete arabe.

La Province de Larache a été créée le 14 octobre 1985, elle fait partie de la Wilaya de Tétouan qui appartient à la région de Tanger-Tétouan. Elle est limitée au Nord par la Province de Tétouan et la Province de Tanger-Asila, au Sud par la Province de Kenitra, à l'Est par la Province de Chefchaouen et à l'Ouest par l'Océan Atlantique.

La Province de Larache bénéficie d’un climat méditerranéen caractérisé par l’alternance d’une zaison humide et fraîche d’octobre à avril et d’une saison sèche et chaude de mai à septembre. Elle couvre une superficie d’environ 2 783 km².
Sa population est de l’ordre de 431 476 hab. (recensement de 1994), dont 201 485 hab. dans les communes et centres urbains et 229 991 hab. dans les communes rurales. Ainsi le taux d’urbanisation est situé à 46,7%. Quant à la densité moyenne, elle est de 155 habitants/km².

Aujourd'hui de nombreux quartiers ont fait apparition en périphérie de la ville. Le plus grand en construction à l'heure actuelle, est sans doute le quartier de "Almaghrib Aljadid" (en français Le nouveau Maroc). Celui-ci offre de réelles perspectives pour l'avenir de la ville, tant sa surface est grande.

Selon le Recensement général de la population et de l'habitat de 2004, la population de la province est de 472 386 habitants, dont 219 577 dans les communes et centres urbains et 252 809 dans les communes rurales. Ainsi, le taux d'urbanisation s'est-il situé à 46,5 %. Le nombre de ménages recensés s'est élevé à 89 944 dont 46 848 ménages urbains et 43 096 ménages ruraux. Les ménages citadins représentent ainsi 52,08 % de l'ensemble des ménages de la province.

L'endroit le plus animé est situé autour de la place centrale ou place de la Libération de style arabo-andalou, bordée de nombreux cafés en terrasses. Sur cette place, la porte Bab el Khemis délimite l'une des entrées dans l'ancienne médina. Dans le centre, l'architecture andalouse est souvent présente, et dans ce style vous pourrez admirer dès juillet 2002 le marché couvert qui est en cours de rénovation (à 200 m de la place centrale).

Une pinède est à 500 m de la place centrale et s'étend sur des kilomètres le long de l'océan.
Dans le cimetière espagnol, au bout de la corniche, se trouve la tombe de Jean Genet (1910-1986).
D'autres forêts de pins, eucalyptus ou chênes-liège sont à proximité de Larache.

La plage, située sur l'autre rive du fleuve, est accessible soit à pied (300 m de la place centrale) avec traversée en barque, soit en voiture ou en bus en contournant le fleuve (10 km).
Il y a deux plages délimitées par une jetée : l'une avec vagues (pour les bodyboarders !) qui s'étend très loin, et l'autre, plus proche du bras de mer, plus calme, parfaite pour nager.