Villes du Maroc

Ouazzane

C’est une ville qui se situe au nord-ouest du Maroc, entre les collines accidentées du pré-Rif et de la plaine agricole du Gharb au sud de Oued Loukkous. Elle appartient aux marges méridionales du Pays de Jebala dont les grandes tribus limitrophes de la ville sont : Masmouda, Rhouna, Ghzaoua et Beni Mestara, Beni Mezguelda.

Le nom Ouazzane que la ville porte de nos jours demeure obscur. Les études consacrées à l'histoire de la ville en donnent trois versions différentes et plus difficiles à étailler les unes que les autres:              

- Le mot serait d'origine latine et aurait été donné à la ville par un empereur romain dont le prince héritier aurait porté cenom.                                                                            - Le mot d'Ouazzane aurait pris son origine du mot arabe Al Ouazzane (le peseur) qui aurait été attribué à un nommé Abdeslam propriétaire de balance qu'il entreposait à l'entrée de la ville au lieu dit aujourd'hui R'mel; les commerçants étant obligés de recourir à ses balances pour peser leurs produits, on l'appelle alors Al Ouazzane.
- Le mot serait dû à la contraction de l'expression Oued Ezzine du fait de la beauté frappante des sites panoramiques de la ville.

La ville d'Ouazzane appartient aux marges méridionales du pays Jebala dont les grandes tribus limitrophes de la ville sont: Masmouda, Rhouna, Ghzaoua et Beni Mestara.
Ouazzane est une ville moyenne. Elle comptait 57972 habitants selon le recensement de 2004. Elle est bâtie en amphithéâtre sur le flanc nord de la célèbre montagne djebel Bouhlal et le flanc de sud-est de la montagne djebel Bouakika. Le site de la ville est très accidenté. Elle est traversée par un seul axe routier d'est en ouest qui se divise en deux branches à chaque extrémité.

La région de la ville d'Ouazzane a une altitude de 614 mètres et est protégée des influences atlantiques par les montagnes environnantes de moyenne altitude et bénéficie d'un climat méditerranéen sub-humide avec une saison d'été sec dont les températures varient entre 27°C et 47°C, et avec un hiver froid dont les températures varient entre 6°C et 14°C.
La moyenne annuelle des précipitations est de 700 mm. La répartition de ces précipitations est irrégulière.

La ville de Ouazzane est connue pour ses oliveraies et la production d'huiles d'olive de qualité. On trouve deux types de structures de production : avec des équipements modernes pour les produits destinés à l'exportation et traditionnels pour les produits de consommation locale.

Ville d'artisanat depuis près de 4 siècles, Ouazzane abrite plusieurs corporations de métiers animés par plus de 5000 artisans et 3 coopératives artisanales.
Parmi les activités qui ont pu subsister, on trouve:
La filière lainière:
Le tissage de la laine est l'activité la plus ancienne et la principale. La Jellaba Ouazzania (vêtement porté aussi bien en hiver qu'en été) assure la renommée de la ville.
Les métiers du bois:

La ville d'Ouazzane se distingue par l'exercice du métier de tourneur de bois qui s'est développé grâce à l'abondance de la matière première offerte par l'arboriculture. Les tourneurs de bois produisent des éléments et des articles au profit d'autres métiers artisanaux à savoir: des rouets pour les fileuses et les tisserands (Naoura), des planches à laver (Ferraka), des piques à brochette...

La réputation des tourneurs de bois Ouazzanis est due à trois types de produits très particuliers:
- Le Sebsi: une pipe spéciale pour fumer le chanvre indien.
- Le Tsabih: chapelet lié à la fonction religieuse.
- La Ghayta: un instrument de musique à anche de la famille des hautbois, au timbre perçant (rôle d'arbitrage des conflits entre les tribus).
Les tanneries:
Les tanneries datent du 14° siècle.