El Jadida s’offre un guide touristique

CE sera peut-être le premier guide touristique complet et très pratique de la province d’El Jadida et de sa ville en particulier. Son édition très prochaine permettra aux visiteurs nationaux et étrangers de s’orienter et même d’organiser leurs séjours. Le guide donne un aperçu historique de la ville d’El Jadida ainsi que des chiffres sur la région.

Les usagers trouveront aussi des adresses et numéros de téléphone utiles, relatifs aux administrations publiques et établissements touristiques. Les listes des médecins, pharmaciens, hôtels, maisons d’hôtes ou encore restaurants sont disponibles. Le guide inclut également la carte thématique d’El Jadida avec toutes ses potentialités touristiques et économiques. Les plages, qui jalonnent la bande côtière sur 150 kilomètres, de M harza Sahel a Oualidia, sont mises en valeur.

De plus, un plan de la ville avec navigateur, met en évidence tous les repères utiles pour le touriste. Une autre rubrique du petit guide d’El Jadida est réservée aux «sept merveilles» dont dispose la province. Des attractions qui sont illustrées par de très belles photos. Avec pour chaque curiosité une carte indiquant la situation et l’itinéraire des lieux. Ces richesses sont: la cité portugaise «patrimoine de l’humanité»; Azemmour, qualifiée du «sphinx qui renaît de ses cendres»; la kasbah de Boulaouane, qui est «la sentinelle de l’histoire»; Moulay Abdellah Amghar Tit, «la cité de toile aux mille cavaliers»; Oualidia «la perle bleue»; les fauconniers détenteurs de traditions ancestrales et, enfin, les Tazotas qui sont «la curiosité locale», Un commentaire explicatif accompagne toutes ces spécificités de la région. Et qui sont autant d’atouts touristiques pour la province de Mazagan.

«Jusqu a présent, El Jadida n’a pas su engager la promotion de ses potentialités», explique Ahmed Chahid, journaliste et auteur du guide 2006. Un guide dont l’actualisation est prévue au courant de chaque nouvelle année. Chahid est aussi l’auteur d’ «El Jadida Mémoire», un ouvrage qui relate l’histoire de la ville en photos depuis l’Antiquité.

Fort de ses expériences précédentes, l’auteur craint les spoliations de ses droits d’auteur. Une carte de la ville légalement déposée est actuellement illégalement exploitée. Et les procédures judiciaires sont en cours pour faire valoir les droits des propriétaires légitimes.

Mohamed RAMDANI
Leconomiste.com