Moulay Abdellah Amghar prépare son moussem

Le moussem de Moulay Abdellah Amghar aux 1000 cavaliers et centaines de fauconniers se déroulera du 4 au 11 aout.

A noter que les manifestations des deux dernières années avaient été avancées exceptionnellement pour se dérouler durant juillet. Ce qui n’a pas été du go»t des agriculteurs qui n’ont pu finir tranquillement leur saison. Un changement de date, également peu apprécié par les nombreux RME qui y viennent «en pèlerinage».

Faut dire que l’effervescence est a chaque année au rendez-vous. Des tentes caïdales de toutes dimensions, formes et couleurs s’installent pour former une cité de toile impressionnante. Une cité qui s’érige pour longer la bande littorale de Moulay Abdellah sur une longueur de plus de 8 Km avec une profondeur de plus d’un kilomètre. l’année dernière, quelque 350.000 visiteurs ont été reçus dans les 15.000 tentes.

c’est aussi l’occasion de la parade de l’association des éleveurs des chevaux de fantasia. Toutes les tribus s’y donnent rendez-vous. La manifestation est aussi une occasion pour exposer les chevaux de race barbe et arabe. Et sept jours durant, les chevauchées fantastiques s’élancent dans le «mehrek» ou l’arène et offrent des spectacles fabuleux.

Pendant la charge des chevaux, les spectateurs attendent la salve du baroud d’honneur avec excitation. Il est aussi devenu dans la tradition de voir parader des cavalières et des cavaliers enfants. Chaque troupe est revêtue d’une tenue traditionnelle riche en apparat représentant les armoiries des différentes tribus.

Si les journées sont très festives, les soirées sont tout aussi animées. Jusqu au petit matin musiques populaires et danses des chikhates résonnent sous les étoiles. Le mehrek se vide pour céder la place aux «halkas», spectacles de plein air. c’est un véritable théâtre vivant, une comédie humaine a laquelle assistent les noctambules. l’organisation de l’édition 2006 du moussem a été confiée a une société d’El Jadida «Basma Print» en convention avec la commune et l’association provinciale des affaires culturelles.

La campagne médiatique sera très renforcée cette année, a-t-il été déclaré. Au programme notamment la réalisation d’un site Web spécial Moussem et distribution de flyers. Des banderoles et des affiches seront posées dans les différentes provinces du Maroc ainsi que dans les ambassades et les consulats. Pour les journalistes, des circuits touristiques – Tazotas, la Casbah de Boulaouane, la Cité Portugaise, village des fauconniers ou lagune de Oualidia- sont prévus.

Mohamed RAMDANI
Leconomiste.com