Salon du Livre de Casablanca : Allons visiter le 17ème SIEL

A une journée de la 17ème édition du Salon International de l’Edition et du Livre de Casablanca, l’attente s’installe, les têtes pensantes se préparent a la grande fête livresque qui aura lieu dans l’enceinte de la Foire de Casablanca entre le 11 et le 20 Février 2011, un ilot culturel occupé par 742 exposants originaires de 42 pays.

Dans mon entourage le plus proche, parmi mes amis, j ai annoncé la nouvelle avec insistance, question de visiter le salon en groupe, c’est plus intéressant et plus convivial. Chacun y trouvera un moment de repos spirituel, loin du quotidien et son stress, ses bagarres interminables contre la fuite du temps, la fuite des illusions de la vie d’ici bas.

Le programme de cette année sera très instructif pour les assoiffés de savoir : séminaires, exposés, conférences, signatures d’ouvrages et séances de lectures animeront les salles de réunions aménagées pour la circonstance ainsi que les centaines de stands qui animeront la Foire cette année.

Dans le feu de l’actualité des écrivains d’origine jdidie, j irai certainement voir BETTY BATOUL au stand CDPL a deux pas de la salle MOHAMED ARKOUNE. Elle sera présente au salon le vendredi 11, samedi 12 et dimanche 13 le matin, pour signer et dédicacer son roman autobiographique « un coquelicot en hiver, pourquoi pas ? ». n’oublions surtout pas que notre valeureuse romancière jdidie n’est autre que la fille de Feu KADDOUR, ancien propriétaire du restaurant hôtel « la Brise » situé sur la route de OUALIDIA.
Les anciens jdidis se souviendront longtemps de leurs escapades de jeunesse chez KADDOUR, le Restaurateur le plus aimé dans la région bordant la route côtière en allant vers OUALIDIA et SAFI.

Pour ce livre écrit avec une vraie passion et au prix de grandes souffrances, BETTY BATOUL a reçu plusieurs distinctions, notamment : en mars 2010 le prix Marie dans la catégorie « Femmes de force », en septembre 2010, elle a reçu le prix Condorcet Aron dans la catégorie « Livre » et elle a également reçu le « Mérite Culturel » de sa commune « Jemeppe sur Sambre ». Elle continue de mener son action de sensibilisation grâce a son association «Succès », pouvoir ainsi montrer des exemples de réussite de femmes et prouver qu on doit garder l’espoir de s’en sortir.

Le Salon du Livre de cette année est organisé sous le thème « Le livre, pilier de la société du savoir » avec comme invité de marque « l’Italie » dont le pavillon sera marqué par des expositions sur le livre, les manuscrits et les objets d’arts.

Parmi les invités du Salon j ai retenu les plus significatifs en l’occurrence : EDGAR MORIN – ALAIN GRESH – MOHAMMED SELMAOUI – RACHID BOUDJEDRA.

Un dernier mot sur la poétesse marocaine SIHAM BOUHLAL* qui sera présente au SIEL le mardi 15 Février a 18 heures.Titulaire d’un doctorat en littérature de l’Université Paris-Sorbonne, Siham BOUHLAL est installée en France depuis vingt cinq ans, où elle avait comme maitre de conferences le poète et médiéviste JAMALEDDINE BENCHEIKH. Outre la poésie, elle a également excellé dans la traduction de plusieurs œuvres de poètes arabes et de l’ouvrage de littérature arabe classique « L Art du commensal ». Elle est aussi l’auteur de plusieurs recueils et récits dont « Poèmes bleus » (2005), « Songes d’une nuit berbère ou la tombe d’épines » (2007), « Corps lumière » (2008), « Princesse amazighe » (2009), « Mort a vif » (2010) et « Etreintes » (2010).

Elle viendra a El Jadida au mois de mars 2011.

Tarik BOUBIYA
Eljadida.com

Auteur/autrice